LE PIGEON DES ENFANTS

06.01.2014, à l’occasion de l’Epiphanie du Seigneur (catholique) et du Baptême du Christ (orthodox)
 
« LE PIGEON DES ENFANTS »

(Strophe 1) :
Ils sont les fils du vent
et ceux de la pluie,
ils sont ceux qui courent
comme des ombres dans la nuit.

Ils ne reçoivent rien,
ils ne possèdent rien,
ni argents, ni amis,
même dans la cathédrale.

Ils ne reçoivent rien,
ils ne possèdent rien,
ni vêtements, ni abri,
même dans la place,
devant la Notre Dame.

Les enfants de la rue
ne possèdent rien.

(Refrain 1) :
Je suis le pigeon des enfants
et je n’ai rien dans les mains.
Je viens mendier mon pain,
mais l’on ne m’étend pas.

Je suis le fils du rêve
et celui du sommeil,
je suis celui qui voit
les secrets du haut soleil !!

Je suis le pigeon des enfants,
qui ne reçoit pas son pain.

Je suis le fils du rêve
et celui du sommeil,
je suis celui qui voit
les secrets du haut soleil !!

Moi, qui ne reçois rien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Strophe 2) :
Elles sont les filles du vent
et celles de la pluie,
elles sont celles qui courent
comme des ombres dans la nuit.

Elles ne reçoivent rien,
elles ne possèdent rien,
ni argents, ni amis,
même dans la cathédrale.

Elles ne reçoivent rien,
elles ne possèdent rien,
ni vêtements, ni abri,
devant la Notre Dame.

Les enfants de la rue,
tous ne possèdent rien.

(Refrain 2) :
Je suis le pigeon des enfants
et je n’ai rien dans les mains.
Je viens mendier mon pain,
mais l’on ne m’étend pas.

Je suis le fils du rêve
et celui du sommeil,
je suis celui qui voit
les secrets du haut soleil !!

Je suis les larmes des enfants
par vent, aussi par pluie,
je suis leurs larmes qui gèlent,
comme un givre dans la nuit.

Je suis le fils du rêve
et celui du sommeil,
je suis celui qui voit
les secrets du haut soleil !!

Chanson pour soliste vocal et orchestre,
d’Eugene-Victor Brudasca (Brudasque),

dernière œuvre écrite à Paris, Janvier 2001,
 lorsque le compositeur était assistent au Conservatoire « Claude Debussy »  de Saint Germain en Laye (région Paris).

Idée : Ludovic Cauvel
Texte et Musique : Eugene-Victor Brudasca (Brudasque)

Officialisé par Julius-Johannes  Brudasca (Jean-Julien Brudasque), à Fribourg en Brisgau, (Allemagne)

réduction pour piano d’après la partition générale de l’orchestre :